vendredi 6 juillet 2012

Neuillé : Le Moulin de Sainte-Croix

Entre 1571 et 1597, achat par Laurent le Blanc. Le moulin dépendait du château de la Roche.
1703 : "Je soussigné, François Verdais, entrepreneur des ouvrages du Roy à Tours [...] m'oblige envers la marquise de la Vallière et monseigneur le marquis son fils, de faire un nouveau cours de rivière au moulin de Ste Croix, paroisse de Neuilly le Lierre, dépendant de la terre de la Roche, d'environ 180 toises de long (353 m), de 9 pieds de large (2,92 m) et de 5 de profondeur (1,62 m), tel qu'il doit être pour faire moudre ledit moulin, suivant l'alignement qui en sera donné par mr Dubois ; faire à la teste et à la queue de ladite rivière deux bâtis de chaussées parfaits : le premier pour conduire l'eau dans ladite nouvelle rivière, et le second dans l'advanbec dudit moulin ; faire refaire l'aile dudit advanbec, sans aucun réemploi, ces deux articles à chaux et ciment [...]. Je ne seray point obligé au dédomagement du meusnier du Coudray pour la débauche de son moulin pendant les travaux de cette dite rivière. Fait à Bléré le 5 octobre 1703." Il est impossible de savoir si ce "nouveau" cours de rivière existe toujours car de nombreuses modifications furent apportées depuis, notamment au 19e siècle.
1736 : "Le moulin a drap de Ste-Croix consistant en maison, grange, estables, écuries, cour, jardin et trois petis aulnaies".
En 1787, André Pelletier, le meunier de Sainte-Croix était la personne la plus imposée de la commune avec 190 livres.
Sources : Gérard Troupeau, archives d'Indre et Loire (65J50 - 65J78).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire