Présentation de Reugny et Neuillé

Reugny et Neuillé le Lierre sont deux villages de Touraine, situés dans le canton de Vouvray. Ils se sont développés autour de leur église, dédiée à Saint-Médard pour Reugny, et à Saint-Pierre pour Neuillé, qui remontent toutes les deux au XIe siècle. Reugny et Neuillé étaient autrefois entourés de châteaux, dont la plupart ont été détruits (Orfeuil, dont il reste les douves et le Château Royal, qui a hébergé Louis XI et dont il reste un pan de mur), transformés en fermes (Boissé dont il reste de nombreux indices de la présence du château, les Argouges, dont les douves sont parfaitement conservées, Bourdigal, la Galérie, les Jauneaux, la Roche, encore entourée d'un mur d'enceinte et de tours, Brouard...) ou encore en moulins. Il reste aujourd'hui trois châteaux sur la commune de Reugny : Le Château de la Vallière, demeure de Louise de la Vallière, le Château de la Côte, classé Monument Historique, et le château de Launay, actuellement Comité d'Etudes et de Soins aux Polyhandicapés, et deux sur la commune de Neuillé : Le Château de Bourot et le Château de Forge. Grâce à la rivière de la Brenne, qui traverse les villages, on compte plusieurs moulins : Le moulin de la Vallière, du Pont, du Puits (ancien château), de Chareau, de Sainte-Croix, du Coudray, de Grenouilleau, du Petit et du Grand Villiers, de Pomigny et les moulins de Pierre et de Bourot, détruits au XIXe siècle. Beaucoup de fermes sont également présentes, elles se terminent quasiment toutes en "ière" ou "erie", du nom du fermier, qui y habitait souvent durant de nombreuses générations : par exemple, la famille Mauguin habitait à la Mauguinière et la famille Loger à la Logerie. Une voie antique passait par Reugny et Neuillé, ainsi qu'un Chemin de Compostelle et une ligne de chemin de fer. Aujourd'hui, ce sont l'autoroute et le TGV qui traversent les communes. Dans les deux bourgs, de nombreuses maisons anciennes peuvent être observées, notamment à Reugny dans la rue Voltaire, dans la rue Victor Hugo et dans la rue des alènes, et à Neuillé le prieuré et la maison Bellevue. D'autres petits monuments peuvent être observés, comme le lavoir de Reugny, l'ancienne halle, et la ferme de Saint-Rigomet qui était un petit monastère créé à la fin du VIIe siècle. Reugny et Neuillé comptèrent également plusieurs habitants célèbres : une maîtresse de Louis XIV, un général de la Seconde guerre Mondiale, un médecin de Louis XII et de François Ier, un grand sculpteur de la Renaissance, et une mère des Compagnons du devoir.

5 commentaires:

  1. y a t-il un ouvrage où sont réuni toutes ces informations ? merci de me communiquer les références, votre article nous donne envie d'en savoir plus sur l'histoire locale. Si un tel ouvrage existe peut-on se le procurer à la maison de la presse ou à la librairie ? merci de répondre par le même truchement. NP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien non, il n'existe aucun livre sur l'histoire locale. Vous devrez donc vous contenter de ce blog...

      Supprimer
    2. il existe quelque "essai" sur reugny et son curieux château royal ou sur les origine de reugny
      auteur louis tricot

      Supprimer
    3. En effet, mais ça n'est pas forcément très accessible, il n'y a aucune illustration, et les hypothèses qu'il formule pourraient être revisitées de nos jours...

      Supprimer
  2. Bonjour, mon arrière grand père Laurent Albert Lagorse était receveur buraliste à Reugny entre au moins 1906 et 1914 et peut être pompier (carte d'un ami - Charles Vavasseur de Vouvray, le parrain de ma grand mère - qui fait référence à un événement en 1907 au cours duquel les pompiers se seraient illustrés - sport ? accident ? je n'ai pas de détails). Il a déménagé ensuite pour la normandie et la région parisienne où il est décédé en 1944. Ses parents, originaires d'Issoudun, sont tous les deux enterrés à Reugny mais je ne sais pas si la tombe existe toujours : Jean Lagorse décédé en 1908 et Madeleine Henriette Ploquin décédée en 1910. Avant de devenir receveur buraliste il était adjudant au 20ème d'artillerie en caserne à Poitiers.
    Je serais très intéressée pour échanger avec vous, je n'ai qu'une photo de la famille prise à Reugny mais elle est prise dans une cour.
    Merci pour votre blog et bravo pour le travail accompli !
    Ariane

    RépondreSupprimer