samedi 7 décembre 2013

Chançay : Le Manoir de Vaumorin

C'était un fief relevant du château d'Amboise.
Il possède une tourelle d'escalier dont le sommet a été arasé,
ainsi qu'un puits, qui peuvent dater de la fin du XVe siècle.
La partie sud du manoir semble être plus ancienne que la partie nord. C'est ce que tend à montrer le chaînage d'angle en pierre de taille au milieu de la façade ouest. La partie nord a dû être ajoutée quelques années plus tard en respectant les masses de la partie déjà existante. Ces deux constructions doivent être datées de la fin du XVe siècle. On remarque une petite ouverture condamnée dans la partie la plus ancienne.
Dans la partie Sud, on remarque une cheminée dont les chapiteaux pourraient permettre de la dater de la fin du XVe siècle.
Les peintures, elles, ont été réalisées ultérieurement (peut-être à la Renaissance).
Une autre cheminée de la fin du XVe siècle est conservée dans la partie nord de l'édifice.
Le fief appartenait à Jean Binet en 1535. C'est peut-être lui qui modifie légèrement le manoir en ajoutant des fenêtres de style Renaissance sur le pignon sud.
Un seul des deux chapiteaux du premier étage conserve des détails qui sont très clairement de la Renaissance.
Le fief passe vers 1565 à André du Morier. C'est certainement lui qui réalise la cheminée du rez-de-chaussée.
Elle présente elle aussi des restes de peintures.
Son décor sculpté est typiquement maniériste, et correspond donc bien à la période d'André du Morier.
La façade Est doit être datée de la même époque.
La porte présente des décors assez finement sculptés.
Les chapiteaux des fenêtres du premier étage sont également très maniérés. 
Enfin , c'est également à lui que l'ont doit surement l'aménagement de l'escalier au milieu de l'édifice.
C'est donc à la fin du XVIe siècle que le manoir prend l'aspect qu'on lui connait aujourd'hui.
Les bâtiments de la ferme sont certainement contemporains du manoir.
 L'un d'eux a conservé des traces d'une ancienne porte.
Au vu de la hauteur du bâtiment, il devait s'agit de la grange.
En 1609, le seigneur de Vaumorin est Louis de la Fons, marié à Madeleine Galland.
En 1621, cette dernière fonde à Vaumorin une chapelle, à laquelle elle donna une rente de 40 livres tournois. Il n'en subsiste que la porte encastrée dans le mur de clôture.
Vaumorin passe ensuite à Madeleine du Perray, femme de Barthélemy de Rigné en 1636.
Gatien Pinon est en propriétaire en 1705.
À partir de 1736, le manoir dépend de Valmer.
Sources : Carré de Busserolle (Dictionnaire d'Indre et Loire), Dictionnaire des communes de Touraine, Rivières tourangelles : la Brenne (SERIA), Le patrimoine des communes d'Indre et Loire.

1 commentaire: