jeudi 2 mai 2013

Les Armoiries du 16e siècle de l'église de Montreuil

L'église de Montreuil possède deux bas-reliefs du XVIe siècle. L'un de ces bas-reliefs comporte des armoiries, l'autre des décors de style Renaissance.
Les armoiries sont celles (moitié gauche) de Gabriel-Olivier Baraton, seigneur de Montgauger, de Rivarennes, et de Chalonges, et (moitié droite) de sa femme Renée d'Anjou de Mézières, fille de René d'Anjou, seigneur de Mézières et d'Antoinette de Chabannes, dame de Saint-Fargeau. Ladite Renée d'Anjou était veuve d'Hector de Bourbon-Lavedan, d'où le petit écu blasonné "de Bourbon" (fleurs de lis et bande en travers).
L'arrière petite-fille de Gabriel-Olivier Baraton se marie à Louis de Beauvau. Le petit-fils de ce dernier, François de Beauvau, épouse Louise de la Baume le Blanc en 1646, qui est la tante de Louise de la Baume le Blanc duchesse de la Vallière.
Le ménage François de Beauveau et Louise de La Baume Le Blanc se retrouve donc propriétaire de seigneuries ayant appartenu aux Baraton. Ce bas-relief a donc pu être récupéré comme matériel de démolition dans un édifice relevant de la seigneurie de Montgauger.
C'est à cette époque que le château de Boissé est racheté par les seigneurs de la Vallière. On peut donc penser que ces bas-reliefs furent utilisés dans une restauration du château. En 1680, le château est démoli et les pierres sont réutilisés dans les bâtiments des alentours.
C'est ce qui expliquerait que ces bas-reliefs soient retrouvés en 1874 lors de la démolition de l'église de Montreuil.
Sources : Forum "Le temps des hérauts" et la précieuse aide de Gonsans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire