jeudi 30 juin 2011

Reugny : Place de la Halle

En 1503, Louis XII autorise l'établissement de foires et marchés. Il fixe les dates des foires aux 8 juin et 28 septembre et celles des marchés le jeudi de chaque semaine. Le marché se tient sous une halle couverte. Elle se trouve au fond d'une vaste cour toute en longueur séparée de la place par un alignement de constructions (la Crémaillère et la boulangerie).
Derrière le restaurant se trouve ce qu'il reste de la halle ; sur le côté droit de celle-ci, à l'extrémité du bâtiment, on pouvait lire "ECURIE ET REMISE DE LA HALLE". C'est là que ceux qui venaient en voiture, tant approvisionneurs que clients, rangeaient leurs carrioles et attachaient leurs chevaux.
Halle et remise formaient un long ensemble, morcelé depuis. Un chemin se glisse entre l'écurie remise de la Halle et un bâtiment sur lequel on peut difficilement lire "REMISES ET ECURIES DE L'HOTEL DES VOYAGEURS".
Vers 1790 : "Maison de la halle : Cette maison est située dans le bourg de la commune de Ruigny et est occupée par les sieurs Chemiau, tonnelier. Elle consiste en deux chambres à cheminées et un cabinet, greniers au-dessus avec un escalier en bois pour y monter, les murs sont en moellons et pierres de tailles, couverts en thuilles. Devant les dites chambres au midi un hangars servant autrefois de halle ou se tenait le marché aux grains de la dite commune, à côté de ladite halle au levant, un cellier, au-dessus duquel est une chambre, à laquelle on monte par un escalier en bois ; de l'autre côté de ladite halle, une autre chambre à cheminée, greniers sur lesdits bâtiments, les murs sont construits en moellons et pierres de tailles et couverts en thuilles. Au couchant desdits bâtiments à l'extremité de la cour, une écurie construite en moellons et pierres de tailles, grenier dessus, couverte en thuilles."
Sources : Louis Tricot, archives d'Indre et Loire (65J7).

vendredi 10 juin 2011

Personnage célèbre : Louise de la Vallière

Née le samedi 6 août 1644, à Tours, en l'hôtel dit de la Crouzille qui appartenait à son père (détruit pendant les bombardements de 1944), elle fut baptisée le lendemain à Saint-Saturnin et eut pour parrain, Pierre le Blanc, son grand-oncle, et pour marraine, Louise de la Baume le Blanc, sa tante. Fille d'honneur de Madame, duchesse d'Orléans, en 1661, elle devint la maîtresse de Louis XIV la même année, mais elle ne fut favorite reconnue qu'en 1664.
Le 13 mai 1667, le Roi lui conféra le titre de duchesse de la Vallière et de Vaujours (dont le château est visitable toute l'année).
Elle entra au couvent des religieuses carmélites sous le nom de Louise de la Miséricorde, le 21 avril 1674 ; elle prit l'habit le 2 juin de la même année et fit profession le 3 juin 1675. Elle mourut le 6 juin 1710, âgée de soixante-cinq ans et dix mois. Louise de la Vallière eut quatre enfants de Louis XIV, dont deux moururent peu de temps après leur naissance (son premier fils naquit à Paris le 19 décembre 1663, et fut nommé, sur ordre du Roi, Charles, fils de M. de Lincourt et de damoiselle Elisabeth de Beux, il mourut le 5 juillet 1666. Son second fils naquit également à Paris, le 7 janvier 1665, et fut baptisé à Saint-Eustache, sous le nom de Philippe, fils de François Derssy et de Marguerite Bernard, il mourut âgé d'un an à peine).
les deux autres furent : 1° Louis de Bourbon, comte de Vermandois, né à Saint-Germain, le 3 octobre 1667, reconnu en février 1669 et nommé amiral de France, le 12 novembre 1669, il mourut à Tournai le 18 novembre 1683. 2° Marie-Anne de Bourbon, dite Mademoiselle de Blois, née à Vincennes, le 2 octobre 1666, légitimée la même année ; elle fut mariée, le 16 octobre 1680, à Louis-Armand de Bourbon, prince de Conti. Devenue veuve le 9 novembre 1685, elle mourut en 1739.
Lien avec Reugny : Le château de la Vallière, propriété de sa famille, dans lequel elle a passé son enfance.
Sources : diverses.