jeudi 26 mai 2011

Reugny : Divers

En 1101, Reugny appartenait à un chevalier nommé Vital.
En 1104, Reugny est nommée Ruiniacum dans une charte de Marmoutier.
En 1209, Reugny est nommé Ruini dans une charte de Thibault.
En 1234, Guillaume de Brenne, chevalier, seigneur de Rochecorbon commit des dégats en préjudice des moines de Saint-Julien
En 1235, Reugny appartenait à Geoffroy de Brenne, seigneur de Rochecorbon, époux de Jeanne.
En 1261, Reugny appartenait à Hervé de Mézières, Vierzon et Rochecorbon, second mari de Jeanne.
En 1270, Décès d'Hervé
En 1275, Thibault de Mathefelon ("D'or, à six écussons de gueules, 3, 2, 1") (3ème mari...) signe un accord avec l'archevêque de Tours.
En 1345, Guillaume Larchevêque et Jeanne (fille de Mathefelon et Jeanne) se marient.
En juin 1369 Reugny est enlevé à Guillaume et remis à G. Gouffier.
En novembre 1369, les terres sont remises au comte d'Harcourt ("De gueules, à deux fasces d'or"), puis restituées à G. Larchevêque.
En 1390, Guillaume de Harcourt et Jeanne, fille de Larchevêque, se marient.
Larchevêque meurt en 1407.
En 1425 : "Les élus reçurent les ordres du Roy par le bailly de Touraine pour obliger les habitans de Touraine de nourir les capitaines écossois auxquels le Roy devoit fournir les chausses, souliers, robes et trousses ; on s'assembla, et il fut délibéré qu'on répartirait ces capitaines dans les villes, et châteaux du pays et aux environs de la ville; on en envoya à Chinon, à Loches, à Montrichard, Rochecorbon, Maillé (Luynes), Montbazon, Châteauregnault, Reugny et autres endroits ; les élus ordonnèrent que les habitants de ces villes et châteaux leur fourniroient les vivres suivant les ordres du Roy, ainsi que les logemens."
En 1450, Mathieu de Harcourt.
Jeanne, femme de Guillaume de Harcourt, décède en 1460.
Reugny est unit au domaine royal en 1477.
Reugny est donné par Louis XI au sire de Segré en 1478.
Charles VIII reprend Reugny en 1483.
Sources : Louis Tricot, Mémoire de la société archéologique de Touraine (1857 et 1908), armorial général de la Touraine.

Neuillé : Divers

Au IXe siècle, on trouve la première mention du bourg sous le non d'Edera, apparaissant alors comme un domaine carolingien.
Au XIe siècle, le village est qualifié de "nouveau", mentionné sous la forme "Noviliacus ad Ederam".
Sources : dictionnaire archéologique de Touraine (Ranjard).

mercredi 25 mai 2011

Voie Gallo-romaine

Une voie Gallo-Romaine passait par Reugny, elle reliait Tours et Vendôme. Sur le territoire de la commune elle empruntait l'actuelle route du Moulin du Puits à la Vallière, puis elle partait vers Neuillé, par les moulins de Villiers.
Sources : diverses.

Reugny : Maupertuis

D'après l'abbé Bourassé, en 1842 : "A Maupertuis, sur la commune de Reugny, en cultivant un champ, l'on a découvert un vase de forme antique très orné. Abandonné aux mains des enfants, il fut brisé peu de temps après son extraction. Cette perte est regrettable. Il est à présumer que ce vase eut fourni des indications intéressantes. Des fouilles entreprises dans l'endroit qui le récelait amèneraient probablement au jour des débris de même nature".
Sources : Mémoires de la société archéologique de Touraine (1842).